0

UN RARAY UN CHTI PEU LONG …

Suite à la promenade d’Arras dans laquelle s’était caché un terrible combat Nord/Sud,  une revanche s’est déroulée sur le superbe mais dangereux golf du Raray en ce 21 juillet.

Le solstice d’été a même été décalé d’un mois pour l’occasion. Le « Chat Golf & Country Club » tient à présenter toutes ses excuses pour les désagréments subis…
 Revanche sous forme de « match play en souterraine », chacun joue pour 
prendre son 0.1 (voir 0.2 pour les intrépides) à la fin sauf quelques miraculés (on n’est pas à l’abri de quelques bons coups) et en même temps on fait un match play en équipe de 2, formule 4BMB.
À l’heure actuelle je n’ai pas encore le résultat officiel des matchs mais j’ai déjà mon 0.1, le CG&CC est un jeune club, pas encore au point niveau administratif, mais nous avons bon espoir d’une amélioration rapide.
Un programme très bien organisé avec practice, Pitch&Putt (c’est très bien le P&P !) le matin, déjeuner et la compétition ensuite, départ blanc pour moi, le plus petit par3 fait 170m, zen…
Notre partie sera un match en couple « éparpillé » Isabelle ma partenaire du jour au départ rouge, Émilie au départ bleu, Monsieur Manhattan et moi, punis au fond. J’ai compris enfin le principe du concours d’approche, on s’approche au fur et à mesure des départs du… Fairway…
Le souterrain sera vite creusé car nous gagnons 5&4, voila qui remet les pendules à l’heure par rapport à Arras en ce qui me concerne, mais on fait square niveau ambiance, c’est le plus important !
Niveau compétition, sentiments mitigés pour mon piètre résultat, me voila 9.8, ZT ratée à un point mais quand on cherche une perf, même une ZT n’est pas un bon résultat.
Je commence bien, +3 au départ du 6 malgré des mises en jeu très moyennes, je ne serai jamais en « régulation » sur ces premiers trous mais le petit jeu et le putting sont solides.
Je finis bien avec un +2 avec seulement deux « GIR » du 13 au 18.
Mais au milieu…plus rien, le néant golfique, le triangle des Bermudes du Raray. Du 6 au 12, je prends…+12, 3 bogeys, 3 doubles, un triple avec deux balles perdues et deux fois 3 putts…
Ça arrive, c’est plus un problème de gestion du jeu et du parcours et ça ne s’améliore que sur d’autres parcours et pas au practice donc je sais ce que je dois faire,  retourner faire d’autres compétitions au plus vite.
Problème: à mon avis, je manque cruellement d’expérience sur les parcours « longs » et je dois combler cette lacune au plus vite. 
Solution : départ blanc partout et cesser les parcours trop courts comme Villennes ou alors départ au bois5 par exemple pour allonger l’attaque de green.
La longueur des trous m’a fait « forcer » mon swing au driver sur presque tous mes départs et ce sera un de mes exercices prochainement, jouer le driver sur tous les trous des parcours « longs » en cherchant longueur, précision et relâchement.
Mais est-ce une bonne idée de jouer le driver sur un par4 de 400m sur lequel je dois sortir mon record de drive à chaque fois ?
Ne devrais-je pas me mettre en situation de jouer un par5 court et facile et tenter le « birdie » ?
Jeudi, compétition à Ableiges, encore un parcours qui dépasse les 6100m je vais jouer avec un parcours qui « aurait » 7 par5.
On va voir si cette stratégie est bonne.
Et vous les longs parcours vous les gérez comment ?
Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)