5

RECHERCHE CERVEAU AVEC MENTAL DEDANS…


Même usagé…
Ou quelqu’un avec un cerveau avec mental dedans et en état de marche qui pourrait m’accompagner sur le parcours pour me montrer comment me servir du mien.

 Non parce que là ça commence à bien faire…
Dernière compétition gâchée en date, aujourd’hui à Courson ou comment passer de +3 à +13 en trois trous !
Et avant c’était pas mieux.
Petite mise à jour…
Après Rebetz et la promenade entres amis au golf des Yvelines, le week end suivant comprenait le golf des Boucles de Seine, que je ne connaissais pas, en compétition et le golf de Saint Marc, que je connaissais bien, en compétition aussi.
Sur le papier, le Golf des boucles est court donc pas de risque niveau distance de mise en jeu. Arrivé au tee de départ avec Seb et après m’être rendu compte que le monde est vraiment petit (bises aux Up et à Backspin en passant), j’apprends que pour la première série la compétition est en strokeplay.
Le cerveau s’est barré vite fait dès le 1 avec un bon hors limite d’entrée, suivi d’une bonne socquette au fer8 qui a bien failli repartir hors limite elle aussi !
En toute sagesse et en bonne intelligence j’ai continué à prendre le driver au départ même sur des par4 de moins de 310m histoire de faire des doubles bogeys pour travailler le recovery !

Dépression à part, je vous conseille d’aller faire un tour aux Boucles, parcours très bien entretenu et très technique, un régal pour qui aime jouer avec un cerveau …
À Saint Marc le scénario a été différent mais le résultat quasi identique. Avec Clément, un garçon fort sympathique, qui n’a rien trouvé de mieux que de passer single en un an, on se tirait gentiment la bourre jusqu’au 12. +5 au départ de ce par3 bien connu, je choisi mon club et, allez savoir pourquoi, il aurait largement suffit du club en dessous. Un double bogey que je n’arrive pas à digérer, ça tombe bien je vais en faire 3 autres de suite juste après ! Résultat, une zone tampon…
Petit interlude hier sur l’Albatros avec le Balbin Golf club et son président himself pour goûter aux joies du premier jour d’automne sur ce parcours ô combien compréhensif en cas de mauvais coup. On a fait le par, à plusieurs, douche froide incluse, l’été est fini c’est officiel !
Je m’étais dit, avec cet Albatros tout mouillé, jouer au sec Courson en compétition sur le couple Lilas/Orange, ça me semblera facile…
J’ai eu « presque » raison.
Presque…
Sur le Lilas, tout va bien, j’ouvre avec un birdie tout propre et je termine avec deux bogeys idiots (vous avez remarqué comme c’est idiot un bogey parfois…), une régulation avec trois putts et un par5 mal géré mais +3 sur l’aller, content !
Le retour sur l’Orange commence bien avec deux pars, suivi d’un petit bogey sans gravité et au 4, trou on ne peut plus simple à gérer, je fais un sublime triple suite à une erreur de club à 95m du drapeau après ma mise en jeu immédiatement suivi d’un air shot parce que j’ai voulu jouer ma balle injouable… sur le 6 et le 7 je cumule un +5 tout propre et malgré un birdie réconfortant sur le vilain par3 du 8 je vais faire bogey trois putts au 9…
Résultat de l’Orange, +10…No comment…
Encore une zone tampon très frustrante parce que je n’arrive pas à gérer la frustration…
Bon, trêve d’automutilation, demain c’est Les Vallons, sans doute sous la pluie, en compétition. 
Objectif de cette compétition :
Je vais jouer au coup le coup…
On respire bien fort et on expire calmement.
Mais je suis caaaaaaaalme !!!!!!!
Commentez avec Facebook

5 Comments

Ne jamais hésiter à commenter :)