4

IMPRO AVEC UNE PRO… Interview Florine Hernandez.


 J’ai toujours pensé que pour progresser il fallait travailler en étant capable de changer de point de vue sur les choses et même sur sa propre façon de travailler.
Et qui de mieux qu’une femme pour faire changer le point de vue d’un homme ?

C’est la raison pour laquelle j’ai cherché à me mettre en relation avec des femmes, professeur de golf, afin de comprendre comment, pour elles, faire progresser un élève au golf.
Les hasards des connexions entre les gens sur les réseaux sociaux virtuels apportent, parfois, d’heureuses rencontres, virtuelles certes mais heureuses quand même. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de Florine Hernandez. Elle a accepté de répondre à quelques questions et m’a autorisé à mettre en page l’entretien que voici :
COMMENT SE PASSE UNE BONNE SÉANCE D’ENTRAINEMENT ?
Il est indispensable de démarrer par une séance de chauffe et d’étirements d’une dizaine de minutes.
Pour commencer, je préconise le putting :
15 minutes de technique sur la posture, le chemin de club.
Ensuite le travail sur le dosage. (1m, 3m, 5m, 8m, 12m, 15m) 1 balle par zone jusqu’au 8m (si une balle ne rentre pas, je recommence depuis le début)  puis 3 balles pour le 12m et le 15m.
Reprise du travail sur les basiques (le plan du swing, le rythme) puis sur le roulement.
Chipping : 25mn, travail sur le dosage (cercle à 6m 8m 12m) avec les fers P 9 8 et toujours en parallèle s’appliquer sur le rythme.
Bunker : 15mn, travail dans bon lie sur le rythme, puis balle pluggée et pour finir très peu de sable.
Lob shot : 15mn depuis le rough et lob par dessus le bunker. Toujours sur le rythme.
Driving Range : 35 min, Wedges pour commencer afin de bien travailler le rythme et le dosage puis travail technique  sur les fers. C’est le moment où j’utilise mes « trucs » de Pro et les outils pédagogiques, je peux utiliser la vidéo si besoin. Je conclue avec les bois, 5 balles par club seulement sur cibles différentes.
Pour finir je joue « deux trous de parcours au practice », ce que l’on appelle une situation imaginaire.
Chaque fin de séance je termine par une compétition, des défis, des duels ! L’aspect ludique et la compétition améliorent l’intérêt pour l’entrainement.
QUELS SONT LES AVANTAGES DE TRAVAILLER AVEC UNE FEMME PRO ?
Les hommes qui jouent plutôt « en force » me disent qu’ils apprécient les cours car on travaille plus par le biais du feeling, du ressenti, des sensations, surement plus de mental, travail sur la routine. L’approche est différente, ce qui se passe juste avant le coup est pour moi aussi important que ce qui doit se passer pendant le coup.
Plus empathique peut être, on s’adapte mieux car, tout le monde le sait, au golf, il n’y a pas un swing unique.
MENTAL ET TECHNIQUE, ENSEIGNEMENT SÉPARÉ ?
Pas de technique sans mental quand j’enseigne!
Par exemple, quand j enseigne (technique) je démontre aux gens que même si on n’arrive pas à faire un mouvement spécifique si on fait bien la routine la visualisation et que l’on est sur à 100 % que l’on va réussir le coup alors on réussira et si on rate le coup ce sera toujours plus proche de la cible que si on avait tapé sans se concentrer! Alors il n’y  a pas de technique sans mental, les deux sont intimement liés. Dans ce cas autant rester Positif ! 
PARCOURS/PRACTICE COMMENT BIEN CUMULER CES DEUX FAÇONS DE S’ENTRAINER ?
Je dis toujours aux gens qu’au practice il faut taper une balle après l’autre comme sur le terrain c‘est à dire une fois que tu as fini ton quart d’heure de technique tu joues « une balle, une cible, un club » fais ta routine comme sur le parcours et exécute, puis change de cible et de club, à chaque fois !
Et sur le parcours, quand on le fait pour s’entrainer, il faut oublier la pression du score et ne pas hésiter, si cela ne ralentit personne, à rejouer des coups importants ou délicats.

FAIRE UN PARCOURS COACHÉ AVEC UN PRO, UTILE OU LUXE ?
Très utile! Surtout pour voir comment le joueur appréhende tel ou tel type de coup dans la technique, sa routine, la stratégie (safe ou pas), le choix du club, la trajectoire, les effets (selon son niveau). Les conseils donnés en situation de jeu sont plus efficaces et restent bien dans la mémoire de l’élève, je recommande!


TA PLUS GRANDE FIERTÉ DE PROFESSEUR DE GOLF ?
Pouvoir transmettre son savoir et donner l’envie aux gens de jouer au golf, de s’entrainer encore et encore !!
Voir mes juniors gagner des compétitions et avoir le sourire! Quand tu as 10 , 15 « MERCI » par jours c’est LE TOP ! J
Et même encore ce matin, une amie est venue me voir en me disant : «  MERCI !! J’ai fait 4 fois chip putt sur les 4 derniers trous du parcours !! »
Que demander de plus ?
LE NIVEAU GRAND PRIX, COMMENT TRAVAILLER POUR PASSER CETTE FAMEUSE BARRE « SINGLE DIGIT »
Ce qui fera la différence c’est la régularité du petit jeu et le mental surtout ! Il faut bosser le putting  et les approches et sérieusement!
Le mental joue beaucoup à ce niveau, les trois quarts de la réussite à mon avis, alors il faut le bosser. Via la stratégie par exemple. Travailler le mental au practice est plus compliqué mais il y a un moyen : jouer sous pression avec ses amis, des défis, des duels, c’est très efficace !
Pour celles et ceux qui ont la chance de jouer dans sa région, la Haute Savoie, voici son SITE et sa page FACEBOOK !
Allez au boulot les savoyards !
Merci Florine! 🙂
Commentez avec Facebook

4 Comments

  1. L'approche proposée par Florine Hernandez me parait très intéressante (et à contre pied de ce que j'ai l'habitude de faire).

    J'en tire 2 enseignements :
    – tenter de trouver un pro féminin pour alterner
    – suivre sa séance d'entrainement

    Merci 🙂

  2. Sympa les modes proposés pour continuer à s'impliquer avec un max de plaisir dans cette passion communicative.
    Oui, d'accord, le mental est toujours présent, c'est ce qui donne la satisfaction d'avoir fait au mieux.
    C'est pas toujours facile d'oser alors super lorsqu'on peut tenter et accepter le résultat tel qu'il vient.

Ne jamais hésiter à commenter :)