8

ACTION TYPE, LE RETOUR DE L’ACTION…


Ralph Hippolyte

 La semaine dernière, alors que je dévalais des pentes enneigées à la recherche d’un putting green, je reçois un message de Dominique Fournet, Môssieur Action « Saint Andrews » Type.
Il me demandait si j’étais intéressé pour servir de cobaye lors d’un cours en compagnie de Ralph Hippolyte, son prof à lui.

 Oui, le prof a, lui aussi, un prof… logique… votre maîtresse est bien allée à l’école j’imagine, non pas celle-ci, l’autre, celle qui vous apprenait à lire, et cessez de faire semblant de ne pas comprendre cela complique mon article !

Donc Dominique a appris un concept qu’aujourd’hui il enseigne avec talent et passion et j’ai eu la chance pour ne pas dire le privilège de faire une séance de bondage SM en plein milieu du practice du golf de Noisy.
Oui Ralph et Dominique aiment bien ligoter leurs élèves avec de gros élastiques pour des raisons pédagogiques d’une efficacité étonnante tout en nous aidant à combattre de malsaines pulsions sadomasochistes pour ne pas dire golfiques…
Lors de mon premier cours avec Dominique j’avais découvert que nous avions un profil morphologique propre et qu’à ce profil correspondait un type de swing, propre lui aussi. Pour fêter le poisson d’avril de Pâques j’allais donc en savoir un peu plus sur mon profil et constater si mon swing avait depuis évolué dans le bon sens… ou pas.
Rendez vous autours de 14h au golf de Noisy, j’y suis à 13h histoire de m’échauffer un peu avant. Vent de face à jouer fer7 sur les putts longs, bonne idée le brushing tiens.
le golf de Noisy, tout à fait en rapport avec l’article…
Le temps de faire 3 seaux de balles pour vérifier que je fais partie des animaux à sang chaud, voila Dominique, au milieu de trois charmantes dames, à leurs coté un homme calme au visage habitué à sourire (ou à se moquer, allez savoir) Ralph Hippolyte et son élève, qui est notre professeur, sont là…
On commence par un petit rappel des caractéristiques de nos types, ce sont des tests simples mais au résultat assez bluffant, pour donner un exemple, Dominique est sur mon coté gauche, je suis en flexion sur les muscles hauts des cuisses, il essaye de me pousser, je ne bouge pas, il me met le doigt dans l’œil et recommence, je tombe, dingue non !
Je rigole au cas ou certains d’entre vous penseraient qu’il suffit de se planter un tee dans l’oreille pour mieux putter mais il faut le vivre pour bien comprendre le principe et en plus le doigt c’était dans l’oreille…
Bref, passons directement aux choses sérieuses, le swing est il propre ou sale ?
Ô joie, ce n’était pas ou pas (voir plus haut). Ayant décidé depuis quelques temps d’écouter mes sensations, enfin,  d’essayer de comprendre ce qu’elles voulaient bien me dire surtout, car oui il faut le savoir, les sensations articulent finalement assez mal…
aucun rapport mais c’est joli et très symbolique!
Nous sommes quatre à taper joyeusement nos balles sous les yeux aiguisés de nos deux mentors, ils ne ratent rien, toutes les cinq minutes, nous avons droit à un nouvel éclairage pédagogique sur les conséquences de notre profil sur notre swing et plus on avance, moins on se fatigue car plus nous sommes en adéquation avec nous même…
Le plus amusant c’est qu’il existe 16 types différents et qu’il ne faut parfois pas grand-chose pour passer de l’un à l’autre. Détendu je suis dans mon profil mais en situation de stress je peux basculer dans un autre et le résultat se voit assez vite !

Ce que je dois travailler surtout c’est de bien comprendre que ma prise de décision est plutôt rapide mais que cela ne doit pas précipiter mon geste, je ne dois pas précipiter mon rythme qui lui est plutôt « lent », alors que pour une des dames c’est exactement le contraire, elle va prendre plus de temps dans la réflexion mais son swing sera rapide…
J’ai même appris à faire le type de swing du tigre !
En fait c’est super facile, j’ai juste besoin d’un bandeau de pirate sur l’œil droit…
Ma perception est ainsi inversée et je ne peux plus être sur mes appuis habituels et mon corps « fabrique » instinctivement un « autre » swing. Essayez d’avoir les muscles hauts des cuisses tendus tout en étant en appuis sur l’avant des pieds, vous allez voir si c’est simple de faire un swing en ressemblant à un rat d’opéra qui fait des pointes !
lui c’est Tiger Woods, il y a donc un rapport…
L’après midi se poursuivit ainsi, entre rafales de vent et éclaircies de Ralph, entre les balles qui volent et conseils terre à terre de Dominique…
Puis ils s’en sont allés, vers d’autres lieux… Pour l’un je sais que cela sera vers les landes d’Écosse mais pour l’autre, allez savoir… Ralph est reparti, son sourire qui n’était finalement pas moqueur sur le visage et les mains dans les poches parce que c’est vrai qu’il ne faisait vraiment pas chaud !
Ce qui est bien avec cette méthode de travail c’est que même si le pro part au loin, ses conseils restent avec nous…
N’empêche que je vais trouver un moyen pour le revoir un peu plus qu’une fois tous les deux ans !
Sur ce, ce week end il y a compétition à Granville, en solo le samedi et en duo le dimanche, je connais mon partenaire mais pas le parcours et comme le partenaire c’est Seb dit le « Gaucher des Carpates », le parcours, même pas peur !
Allez hop, que la course à l’objectif « Grands Prix » commence !
Commentez avec Facebook

8 Comments

  1. Bonjour Jérôme
    Quel est ton profil ? ISTJ ?
    C’est quoi ce truc de l’oreille ? Et quel intérêt de fermer un oeil ?
    bien cordialement,
    Grégoire

    • l’oreille c’était pour rire 😉
      Oui, ISTJ en effet.
      on a un seul oeil directionnel, notre perception change si on utilise l’un ou l’autre.

      • Ah, je n’avais pas suivi 🙂
        Du coup, oeil moteur droit. Mais du coup, le cacher t’as mis en difficulté non ? Ce devait être impossible de faire un bon geste ?

          • Hummm, mais l’intérêt n’était pas justement de trouver son swing ? Je ne comprends pas ?

          • l’intérêt dans cet exercice était de se rendre compte que nous pouvons nous adapter.
            le swing n’est pas une science exacte 😉

          • Du coup, tu es passé dans un swing plutôt horizontal, Long court ? Et pour cela il suffit de fermer un oeil ? intéressant 🙂

Ne jamais hésiter à commenter :)