2

COACH SUR LE PARCOURS, ÇA VA TOUT DE SUITE MIEUX !


Peu de temps après mes premiers parcours, j’avais eu l’opportunité de faire 9 trous pédagogiques avec mon tout premier prof à Villennes.
J’avais trouvé ce cours « en situation » très instructif, beaucoup de choses retenues car travaillées immédiatement en conditions de jeu.

Ce professeur très zen m’avait expliqué que plus la technique serait « maitrisée » plus la partie « mental et stratégie » prendrait l’ascendant dans ce qu’il faudra travailler pour progresser.
Avec le temps je ne peux qu’approuver cette sage prophétie.
Combien de fois avons-nous regardé notre carte à la fin de la compétition avec cette remarque :
« Si je retire mes 4 ou 5 trous catastrophe, j’ai joué 6 ! »
Ça marche avec plus ou moins de catastrophes et plus ou moins de 6, on peut même gérer cette comptabilité pour se rendre compte que l’on peut jouer le par…
Oui mais non. 
Les quintuples bogey, les croix Stabblefordiennes qui cachent le quadruple sont bien sur la carte et font partie du score.
Que nous manque-t-il donc bon sang d’bonsoir pour prendre la bonne décision après une mauvaise mise en jeu, après une attaque de green qui part aux champignons ?
Un regard extérieur, une personne qui nous aide à mieux évaluer nos choix en fonction de nos capacités.
Je suis donc parti rechercher ce regard extérieur. 
Avec un apriori, je ne vous le cache pas…
Je voulais travailler avec un pro avec qui j’étais sur les mêmes longueurs d’ondes, voir sur les mêmes longueurs tout court.
Ainsi pensais-je, on parlerait le même langage au départ et je serais d’autant plus attentif à toute la pédagogie qui en découle.
C’est avec cet apriori que j’ai cherché unE  pro… je ne voulais pas un champion des distances qui me mette trois fers dans la vue, je voulais un pro qui trouve normal d’utiliser un fer 7 à 135/140m.
C’est avec cet apriori que j’ai rencontré Camille Fallay, membre du LET et joueuse sur le LET Access, sans oublier joueuse de Pro Am émérite. Ce qu’elle préfère enseigner : la stratégie, la bonne gestion d’un parcours.

Rendez vous à Bethemont mardi dernier pour un premier parcours, pour faire connaissance.
Le programme est simple, je suis en observation le premier tiers du parcours puis questions de la Pro pour m’évaluer et premiers conseils.
Il n’y a rien de magique ni d’extraordinaire dans ce type de travail, faire un parcours accompagné.
Juste l’essentiel…
Apprendre à conserver sa lucidité, travailler des points particuliers sur la préparation d’un coup, le choix du coup, le rapport danger/gain et toutes ces petites choses que l’on se jure de mettre en place quand on arrive au départ du 1 et qu’on oublie sur le green du 2…
C’est là que la magie opère ensuite, garder une constance dans la lucidité, prendre le temps de faire le meilleur choix.
 
Cela n’empêche pas de faire un mauvais coup bien entendu mais ça permet d’en éviter quelques uns.
Et faire un mauvais coup sur une bonne décision se gère mieux en termes de balle perdue qu’un mauvais coup sur une mauvaise décision croyez moi !
Comme une bonne technique que l’on ancre, on peut ancrer un bon mental.
Et c’est pour cela que je vais revoir Camille.
Petite chose que j’avais cachée au coach concernant le choix du parcours, Bethemont. J’aime beaucoup le jouer mais je ne pense pas que ce plaisir soit réciproque… Je suis toujours sorti avec des scores fleuves, le double voir le triple de mon index…
Et là je suis sorti du 18 avec un très honnête +11 en poche avec quand même un triple et deux doubles soit au moins 5 coups de trop mais deux birdies, un sur le fameux 1 qui stresse tout le monde d’entrée et sur le non moins fameux 12 qui lui aussi donne quelques sueurs froides.
Au coach de décider du prochain lieu de travail mais si on retourne à Bethemont, même pas peur !
Le prochain article sera plus « détaillé » sur la façon dont nous avons travaillé, là ce n’était qu’un premier contact mais sur la carte de score les effets s’en sont déjà ressentis !
Si jamais l’envie vous prenait de travailler votre golf ailleurs qu’au practice, je ne saurais trop vous conseiller de contacter Camille.
En tout cas je sais avec quelle Pro je ferais mon prochain Pro Am ! 
Bon allez, je vais préparer mes affaires, j’ai une promenade à Courson qui m’attend.
Ce sera l’occasion de mettre en pratique les premières leçons stratégie et gestion de parcours.
Un dingue a organisé une compétition lundi pour jouer tout Courson en une journée…
Y’en a j’vous jure…

Commentez avec Facebook

2 Comments

  1. Hello Pat(1100?), tu peux la joindre via FB de ma part si tu veux ou sinon, envoie moi tes coordonnées par mail et je transmets 🙂

  2. Super expérience… J'attends la suite des aventures !
    On peut la joindre où cette Camille ?
    Et .. euh… c'est pas trop cher ? (c'est sur les 18 trous ?)

Ne jamais hésiter à commenter :)