0

TERRAIN CONNU MAIS TERRES INCONNUES…


J-1 !!!
C’est là c’est tout près !

Décollage 15h Samedi 26 octobre 2013, début du pèlerinage le lendemain avec le carnassier Carnoustie !
Ensuite ce sera Saint Andrews avec le New, le Jubilee et bien sur le Old. On finira en beauté avec Kingsbarns le jeudi puis il faudra rentrer avec une bonne grosse surcharge d’émotions…
Il était important aussi que ce voyage ne se fasse pas en solitaire, ce genre de souvenir doit se partager entre amis alors à l’aéroport, je vais retrouver Sébastien le gaucher fou et Sébastien le gaucher souple, Alain dit l’Ours de Villennes, Duc le Grand Maître Zen et bien sur Dominique Fournet celui sans qui ce voyage ne serait resté qu’un doux rêve…
j’en profite pour envoyer à Jean Michel dit “Mister Q” tous mes voeux de bon rétablissement car il aurait du être du voyage mais son état de santé, au dernier moment, n’a pas pu le permettre.
en attendant, il était temps de partir, il commençait à pleuvoir ici…
Durant ces 23 jours sans article il y a eu pas mal de parcours, du match-play, des compétitions, du travail au practice et tout cela dans l’unique but d’arriver serein le jour « J », n’ayons pas peur de le dire tel qu’il doit être dit, le « D » day !
Le nouveau driver est arrivé hier, testé cet après midi, comme prévu, balles plus basses, moins de spin donc plus de roule. Il fera parti du voyage pour continuer les tests sur place, mais le MX700 reste encore dans le sac, mieux vaut garder le club de confiance pour les terres inconnues. Deux inconnues dans une équation, au golf, ça se termine souvent par une mauvaise note !
J’emporte aussi de quoi faire quelques images bien entendu et de quoi continuer à écrire bien que je ne sache pas encore si je vais relater jour par jour ou si je vous ferais un récit unique en rentrant, tout dépendra de l’état dans lequel les parcours nous laisseront…
Le swing tout propre et efficace commence à être bien ancré.
Le mental commence à être bien solide.
Le plaisir de jouer ne cesse de croître.
Il est donc temps d’aller là où tout a commencé pour voir comment cela va continuer.
Allez zou nettoyage des clubs et préparation de la valise, il ne faut rien oublier d’emporter et surtout pas les nouveaux acquis !
Puis la tenue de pluie, de vent, de froid et de tout ça à la fois…
Ce n’est pas pour rien qu’un écossais a dit un jour que le golf était un sport qui pouvait se pratiquer même… par beau temps !
À très bientôt !
Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)