10

INSIDE LE SALON DU GOLF 2014…


Au golf il est possible de gagner le concours de drive ou le concours d’approche. La semaine dernière, j’ai gagné à un concours de circonstance… 

Le Salon du Golf édition 2014 a fermé ses portes dimanche en fin de journée après un jeudi réservé aux professionnels et dans la foulée, trois jours pour le grand public. 
Thomas Levet, le golfeur français le plus titré était le parrain de cette édition nouvelle direction, nouvelle formule, , nouvelles idées. Il a fait, lors de la conférence de presse, plusieurs annonces sur la façon dont il souhaitait participer au Salon, notamment sa présence durant les 4 jours et son envie de communiquer sa passion du golf aux enfants.
Jeudi, j’arrive au Salon pour faire le point avec Paul Fitussi et son équipe afin de mettre en place la partie dont il m’a confié la responsabilité, l’animation des conférences et démonstrations pédagogiques. Il est midi, l’ouverture officielle est à 14h, j’ai pris de la marge, on n’est jamais trop prudent.
Sur qui je tombe en arrivant… Thomas Levet, déjà sur le pont qui se prépare à intervenir. C’est la journée pour les professionnels, il va y avoir des conférences entre professionnels, ça va causer en langage professionnel donc toute l’équipe en costume !
Thomas Levet Salon du Golf 2014
Comme je suis un garçon bien élevé (maman si tu me lis, merci encore) je vais vers lui avec un « Bonjour Monsieur Levet, c’est un honneur de vous retrouver à nouveau, quel plaisir de vous voir en vrai et bla-bla… » Avec en prime un cafouillage dans le final du verbiage improvisé.
La situation se clarifie de suite, «  Ah non, moi c’est Thomas et on se tutoie, comment vas-tu Jérôme ! »
Le ton est donné, tout le monde se détend, surtout moi.
La zone de conférence est déjà installée, il y a beaucoup de chaises. Je me demande soudain si les sujets du week end vont être suffisamment intéressants pour les remplir et je retourne, légèrement angoissé, vers le commissariat général, c’est le nom scientifique du bureau de la direction du Salon en langage Salon.
Je retrouve toute l’équipe et Monsieur Lev…Thomas.
Thomas est intervenu pendant la première partie de la conférence. Il a la pêche et visiblement aucune envie de s’assoir. Roger et Paul me demandent de l’accompagner, Thomas va arpenter le Salon, voir les infrastructures, rencontrer les exposants.
Arpenter est le verbe juste…
On a fait tout le Salon en long, en large et en travers et plusieurs fois ! Un stand lui donne une idée pour un jeu avec les enfants, on note dans le programme du lendemain, un souci technique au niveau du practice, il relance la logistique pour le régler voir le règle lui même, une photo avec un exposant, c’est parti avec le sourire. Et comme c’est la journée Pro il y a aussi quelques VIP de passage… Et zou ! En avant pour un peu de practice avec Laurent Blanc ! Et hop une photo avec La légende du rugby français, Jean Pierre Rives! On repart arpenter, une photo sourire, on note des remarques, des idées, un autographe, tiens on a oublié de boire un peu, une photo de groupe, tiens super ce stand faut venir avec les enfants demain, tu n’as pas un peu faim là ? Un autographe. 
Dans mon bloc note à remarques, je note chaussures de golf sans crampons et polo léger pour demain sinon je ne tiendrai jamais le rythme !
Il est plus de 20h, 11km en langage Salon, quand la première journée s’achève, demain matin, on se retrouve à 8h avec Thomas, deux heures avant l’ouverture, pour la mise en place du programme de la journée.
L’air de rien je crois que je l’ai gagné mon concours de circonstance, me voila caddie Salon de Thomas Levet !
Vendredi matin, habillé pour faire un parcours de golf, c’est le début l’Open du Salon du Golf qui commence, le parcours compte 18 chemins à travers le Salon, certains sont techniques, il faut jouer serré, hier on a joué le par mais ce soir c’est nocturne et le cut sera sans appel.
Le practice est à 8h, départ à 10h au tee n°1. Paul arrive en scooter, Thomas le suit de près, j’ai bien révisé mon texte, « Salut Thomas, comment vas-tu ? » et hop c’est parti pour le briefing du matin avec la lecture de toutes les notes de la veille pour préparer la stratégie du parcours du jour et valider les positions de drapeau.
Il faut trouver du temps pour se poser et signer des autographes et faire des photos en plus de toutes celles que l’on fera sur le Salon entre deux trous, faire un clinic, organiser le moment avec les enfants, intervenir lors de certaines conférences, il faut aussi que je gère mes conférences, ah il faut manger, passer au stand caritatif, et bien sur arpenter le Salon à la rencontre des visiteurs et des exposants.
Thomas Levet Salon du golf 2014
Mais avant tout, Thomas veut être à la porte pour l’ouverture aux visiteurs avec toute l’équipe.
Il est 10h, les portes s’ouvrent, on reste sur le trou n°1 un certain temps, 54/72 en langage Salon, 54 photos et 72 autographes. Je ne suis pas sur du compte exact mais je commence à comprendre que je vais obtenir mon brevet de photographe option Smartphone d’ici la fin du Salon. Thomas ne refuse jamais la demande, il signe avec le marqueur qu’il a dans sa poche, il avait prévu ce club d’approche. Il sourit sans effort sur les photos, serre les mains, annonce le programme, va au devant des enfants quand ils sont impressionnés de le voir.
L’heure avance, attention aux pénalités pour jeu lent alors c’est parti sur le parcours. Le Salon mesure approximativement 124 photos/97 autographes de long sur 37/26 de large. Et Thomas ne dit jamais non, au pire, il dit qu’il repasse et comme on note tout, on repasse effectivement. Durant chaque traversée Thomas observe, il avance des idées, une discussion fil rouge commence à s’installer sur ce qui pourraient être amélioré. Ces idées nouvelles que l’on ne voit qu’une fois le Salon en marche. 
Vous savez, comme quand vous partez en vacances, convaincus de n’avoir rien oublié, mais une fois sur place vous vous dites qu’il aurait été bien d’apporter en plus ceci ou cela.
Et bien là, pareil…
On passe près du défilé de mode, il trouve que cela manque de punch, ce n’est pas la faute des mannequins ni de la musique, ni même des tenues mais il y a un truc qui manque, il faut trouver une solution.
Thomas est homme de contact, naturellement proche des gens, sincèrement à l’écoute. Nous passons sur le Stand d’un parcours, s’il l’a joué, il vous racontera le trou mémorable de la compétition, les conditions météo. Quand un visiteur lui dit, je vous ai vu jouer sur notre parcours dans telle région, il ressort le nom du directeur du golf ou des pros en place. 
Yan Massonnat Salon du Golf 2014
L’heure tourne, la première animation pour les enfants se passe bien, je m’en vais animer la première conférence entretien sur le thème des associations sportives, tous les intervenants sont là et font passer leurs messages avec passion. Après ce sera le tour de Yan Massonnat qui remplira la salle et les places debout lors de son intervention sur l’utilisation de la vidéo comme outil pédagogique. Il n’y a pas assez de chaises, j’en serais presque content. Plus tard, Thomas souhaitera parler des traumatologies liées au golf, alors nous organiserons au pied levé une conférence sur le thème « Bien vous préparer avant ou bien vous réparer après » avec Camille Hameaux, spécialiste en Balnéothérapie, qui s’est occupée de la récupération physique de l’équipe de France de golf et Philippe Torti, Masseur Kinésithérapeute spécialisé dans la préparation physique des sportifs. D’ici peu de temps je ferai un article sur ce sujet parce qu’il y a beaucoup à dire sur les traumatismes liés à l’activité du golf et surtout, comment les prévenir !
Dominique Fournet Salon du golf 2014
Ce vendredi, une première est en test, la nocturne. Visiblement c’est un succès, la journée avance et le nombre de visiteurs ne cesse de croître, l’ambiance est plutôt relax dans les stands, les gens semblent plus détendus le soir. À refaire donc !
Avec Thomas nous entamons le 18ème kilomètre autours de 18h et on se rend compte que l’on n’a toujours pas mangé ! Une petite pause s’impose et moi je file retrouver Jean Michel Queva et John Lawson pour préparer la dernière conférence.
Légère erreur de ma part niveau programmation, à cette heure tardive, la foule préfère se promener plutôt que de s’assoir mais il y a tout de même quelques personnes qui sont venues au Salon spécialement pour cette conférence. Avec Jean Michel et John, nous expérimentons « la conférence au coin du feu ». Micro volume bas, ambiance intimiste, mode discussion entre amis avec la liste des questions préparées, questions du public très intéressé par le sujet, ce sera une expérience très positive finalement !
Puis on repart avec Thomas à la rencontre des visiteurs et des exposants, encore deux petits kilomètres histoire de se détendre !
La journée s’achève après 22h, il est temps de rentrer parce que samedi on recommence pour la réunion « programme de la journée de Thomas et des conférences » à 8h !
Samedi, dans les Opens, on le sait, c’est « moving day » alors mouvons !
Je propose à Thomas une idée pour booster le défilé de mode de l’après midi, il accepte. Donc à 14h, lui et un enfant  seront mannequins et défileront avec le reste de la troupe !
Avant tout, cela commencera  comme hier, une bonne routine est essentielle donc présence au trou numéro 1 pour  l’ouverture des portes au public. Ensuite, le stand caritatif pour mettre un coup de boost et quel coup de boost puisque Roger, Le D.D.E du Salon, (le Dirigeant Discret et Efficace) va apporter pour les enchères un maillot dédicacé par Mister Zlatan lui-même à ajouter aux clubs dédicacés par des joueurs du Tour. 
Joe Miller, Philippe Jost, Thomas Levet Salon du Golf 2014
Juste après, une démonstration pédagogique sur simulateur. On repart ensuite vers le simulateur de Callaway parce que la star du jour, Joe Miller, champion du monde de Long Drive y passe faire une démonstration de sa puissance. Thomas nous explique qu’il a déjà dépassé les drives des  joueurs du tour avec…un putter !!!!
Quand à Thomas, s’il ajoute un beau coup de fer8 après son meilleur drive, il arrive à hauteur du drive du colosse…
En effet, une fois sur place en compagnie du maître du driver, on comprend vite le phénomène. Carry à 330m avec le driver normal, toujours sur la piste. Pour faire simple, sur le trou n°1 de l’Albatros, départ noir (puisque Joe est scratch, ce n’est pas juste un frappeur), Joe doit jouer son hybride pour ne pas survoler le green ! Un de ses drives a atteint la quasi perfection avec une balle qui est partie à 98m/s (352km/h), le simulateur n’a pas compris ce qu’il se passait et à interprété une chandelle de 250m ! Philippe Jost, champion français de Long Drive et commentateur pour l’occasion nous a expliqué que l’ordinateur avait cru qu’on tirait dans la toile au fusil !
Nous sommes repartis en laissant Philippe Jost, Ronan Le Gac et Yvan Tchemenian, les trois pros du Long Drive en France avec Joe et le public pour des séances de défis au son d’une musique bien musclée, la première boite de nuit où la tenue demandée c’est tenue de golf et driver de 48 pouces !
Joe Miller et Philippe Jost Salon du golf 2014
On enchaine avec une séance de signature et photo chez GolfPlus puis une séance improvisée à la sortie du stand, il nous faudra facilement 30mn pour faire 10m mais pas de problème, Thomas se prête au jeu avec patience et sourire.
Passage au stand du golf d’Évian, moi je fonce présenter la conférence sur la passion du golf avec Philippe Mendiburu et Stéphane Bachoz. Puis vient le défilé avec la troupe. Un vrai spectacle, Thomas joue à nouveau le jeu avec naturel et s’amuse vraiment à jouer les mannequins sous l’œil ahuri du public qui se demande parfois qui est cette personne qui  est partout, envoie des drives chez Callaway, signe des autographes sur le stand du golf d’Évian, distribue des tickets de tombola sur l’espace caritatif et leur a serré la main à l’ouverture à 10h !
Le défilé se termine, au tour de Dominique Fournet de prendre le relais avec une conférence sur le thème « Adaptez votre swing à vous-même ». Au bout de deux minutes il fait lever toute la salle pour un test ludique et physique.  Sur le podium il réalise d’autres tests avec des volontaires et dans la salle beaucoup miment les mêmes gestes pour vérifier les dires et l’attention augmente au fur et à mesure de la démonstration, résultat, une salle conquise qui a continué ensuite hors de la zone conférence car le dernier défilé devait se mettre en place. L’an prochain, je pense que certains intervenants viendront une fois par jour plutôt qu’une fois sur les trois jours !
Thomas est avec les enfants, il a commencé par une démonstration sur le Stand PGA, puis il va aller faire des stands de jeu autour du golf. Certains exposants lui ont donné des cadeaux qui serviront de prix à la fin des compétitions organisées sur le pouce. Je peux vous assurer que l’on assiste à de vrais matchs au sommet !
Aujourd’hui, Jules, un enfant qui souffre depuis sa naissance de nombreux traumatismes est venu, avec son père,  voir son idole pour lui montrer son courage contre l’adversité. C’est lui qui gagnera haut la main les trophées proposés par Thomas et les exposants. Ce fut un grand et beau moment de vie, une leçon que cet enfant nous a donné à tous… Bravo Jules !
Jules et Thomas Levet Salon du Golf 2014
Entre temps j’ai aussi vu Alejandro Reyes pour l’entretien sur les changements du Golf national et le difficile et indispensable métier de green-keeper. Pour des raisons techniques, l’entretien ne pourra se faire, qu’à cela ne tienne, Alejandro a accepté que je le retrouve directement au Golf National où nous ferons une interview spécialement pour le blog.
La journée se termine après le « 20km 1250/645 » habituel oserais-je dire, cette fois ci on a pensé à manger bien plus tôt, à l’heure du goûter, d’ici dimanche on devrait pouvoir être synchro !
La journée de dimanche sera très axée vers le public et les enfants. Thomas en arrivant le matin croise les mannequins et leur propose d’inverser les rôles, elles lui ont appris à défiler, il leur apprendra le swing de golf en fin de journée, rendez vous est pris !
Backskin Salon du Golf 2014

Aucune signature slicée, pas de photo hors limite, tous les shots sont cadrés. En avant le trou n°1 pour le dernier tour de la compétition !

Une nouvelle séance de photos et signature puis ce sera un tour vers les « petits » stands, artisans, inventeurs et les golfs du monde.
Parmi eux un stand a fortement retenu l’attention des visiteurs, celui de Backskin animé par Stéphane Bajenoff, un artisan qui fabrique des sacs de golf à l’ancienne tout en cuir, les grips et les covers aussi sont faits main dans la plus pure tradition de l’artisanat « made in France » avec du cuir d’Espelette s’il vous plait pour pimenter le tout ! Quand on voit la qualité du travail, on a envie d’offrir à son putter fétiche un nouvel habillage… mais soyons raisonnable, pour le moment il faut suivre Thomas qui veut pouvoir voir tout le monde et recueillir les impressions des exposants pendant la dernière journée.
Backskin Salon du golf 2014
Rémy Bedu, notre Pro PGA toujours prêt pour partager et animer, occupe la zone conférence quand elle est vide pour faire des démonstrations pédagogiques. Celle sur le thème « Gagner de la puissance » a eu beaucoup de succès !
Ensuite, comme promis, les enfants auront leur cours de golf avec le champion, puis un match de « footgolf » sur simulateur, trophée et cadeaux suivront. Chaque jour c’est plus d’une heure avec eux, il y a des jours, on aimerait avoir 8 ans à nouveau…
Visite impromptue d’un champion de classe mondiale, discussion, photo. Enfin pour celle avec Amaury Leveaux le champion de natation, il a fallu se reculer un peu… On ne se rend pas compte à la télé mais Amaury est vraiment un grand champion !!!
Amaury Leveaux Thomas Levet Salon du Golf 2014
La journée se termine doucement avec le cours aux mannequins. On souffle ensuite, les derniers visiteurs sont en train de partir, les exposants commencent à ranger, la tension et la pression retombent. La fatigue commence à montrer son nez après la dizaine de kilomètres du jour, les centaines d’autographes et photos. J’ai obtenu mon brevet de photographe sur Smartphone avec option bronzage sur les Samsung.
cours avec Thomas Levet Salon du Golf 2014
Seul raté du jour, on a encore oublié de manger, il faut que l’on trouve un practice repas la prochaine fois !
Dimanche, il est plus de 19h, nous sommes tous assis par terre, sitting sauvage pour exiger la reconstruction immédiate du Salon mais visiblement notre énergie revendicative n’est pas perçue comme convaincante, l’équipe en fait est totalement hors service après ce tourbillon de 4 jours sans compter les mois de préparation avant…
Et pourtant les discussions sont animées, chacun apporte son témoignage, ses idées pour que le prochain Salon soit mieux que le premier test grandeur nature qui vient de fermer ses portes.
Il me reste un peu d’énergie mais elle vient de Thomas. Il n’a jamais faibli, il n’a jamais cessé de transmettre au public et aux exposants, son enthousiasme, sa passion pour ce sport qui est toute sa vie. 
La vie est faite de moments plus ou moins forts dit-on. Pendant le Salon j’ai vécu  4 jours d’amitié, vraie, sincère et sans faux semblant avec un grand champion de renommée mondiale qui n’a eu de cesse de montrer à toutes et tous qu’il était avant tout un grand amoureux de la vie et un passionné des relations humaines.
Une fois rentré, puisque finalement il a bien fallu, je ne vous cache que je suis tombé très vite dans les bras de Morphée.
Mais des fatigues comme ça, j’en veux tous les jours !
Thomas Levet Salon du Golf 2014
Avant de finir, j’aimerai remercier Paul et Roger pour leur confiance, leur ouverture d’esprit et leur enthousiasme. Toute l’équipe avec Solène, Annabelle, Arnault et Marc pour leur disponibilité de chaque instant.
Et un énorme merci une nouvelle fois à Thomas Levet pour cette belle leçon d’humanité, de gentillesse et de dévouement sans faille.
                                                                         
Bon, sinon, sérieusement,  quand est ce qu’on s’y met pour le prochain Salon du Golf ????
Commentez avec Facebook

10 Comments

  1. Merci Carole mais avec Thomas comme sujet d'écriture c'est tout à coup plus facile d'être inspiré, il n'y a qu'à le suivre 🙂

Répondre à Jean-Michel QUEVA Annuler la réponse.