0

COURSON, MATCH PLAY, FAUX PAS SANS FER…

Courson, le 5 Vert
Pas le temps de souffler, à peine celui de dormir. De retour de trois jours et trois parcours à Granville, nous voici à courson pour le Match Play Championship du BGC.
C’est une compétition en équipe de deux qui se joue en 4 manches de 9 trous sur la journée avec une formule de jeu différente à chaque manche.

Le Vert en 4BMB, le Lilas en Greensome, le Noir en Scramble et pour terminer en apothéose masochiste, l’Orange en Foursome !

Elle n’a lieu qu’une fois par an et je crois que désormais il est plus simple d’aller jouer à Saint Andrews que de participer à cette compétition. Il y a peu de places et la formule est tellement originale qu’une fois testée, toutes les équipes veulent y retourner !

D’ailleurs je devrais stopper de suite l’écriture de cet article, ça pourrait donner à certains l’envie de s’y inscrire…

Je recommence.

Le Match Play Championship organisé par le BGC est très surfait comme compétition, pas la peine d’y aller, 36 trous c’est trop long, le Foursome ce n’est pas drôle et le Scramble ce n’est pas du golf.
Bon, je vous raconte rapidement, vous allez constater par vous-même que cela ne sert à rien de se mettre sur la liste d’attente.
Pour commencer il faut se lever à une heure à laquelle même un coq insomniaque refuserait de hausser la crête.
Premier match à 8h30, plus d’une heure de voiture, plus l’échauffement, le petit déjeuner, la douche et retrouver les clefs de la voiture, ça fait tôt quand même…
Et en plus on arrive pour quoi faire ?

Se battre en Match Play contre des gens sympathiques aussi mal réveillés que vous !

Le golf est un sport entres amis mais ce n’est pas un sport amical…
Et pourtant Seb et moi étions là, les yeux en Foursome, le practice en scramble, la grande forme donc.
La journée commence avec un 4BMB sur le vert, le parcours le plus long, contre deux filles qui jouent bien et qui partent des rouges. La différence entre les deux tees de départ est assez importante pour qu’il y ait un décalage horaire à gérer…

Mais on ne sait jamais, sur un malentendu… le Match-play se joue souvent sur le green et pas au départ.

Le malentendu va bien marcher, nous prenons l’avantage de suite à 2Up et nous le conserverons pour l’emporter 4&3.
Nous sommes presque réveillés, direction le parcours Lilas contre deux pointures single pour la phase Greensome.

Le malentendu fonctionne de nouveau, 2Up au 2 comme le premier match mais cela ne dure pas, ces deux là sont des coriaces affutés. Le combat sera cordial mais total et nous rendrons malheureusement les armes sur le dernier putt du dernier trou, ils gagnent 1Up.

Courson, 2 Lilas
Pause repas rapide mais assez longue pour casser le rythme, nous partons sur le Noir pour un scramble délicat car les greens ont été carottés il y a peu.
Et comme un match-play se gagne au putting, surtout avec le Scramble qui, oui je sais, n’est pas du vrai golf, bref, ça va être délicat.
Ça l’est…
Nos adversaires sont moins forts sur le papier.
Sauf qu’on ne joue pas sur le papier mais sur le parcours.
Et sur le parcours, en scramble que oui je sais ce n’est pas du vrai golf mais j’aime bien quand même, tout peut arriver.
Courson, 8 Noir
Et tout arrive, des putts de 2m qui ne rentrent pas pour nous, des putts de 10m qui rentrent pour eux. Une attaque de 100m qui n’arrive pas sur le green pour nous et une approche de 30m qui roule sur un green carotté et rentre pour eux…

C’est la vie, c’est le golf mais on perd à nouveau sur le dernier putt du dernier trou, 1 down…

Flûte et tabernacle ! (oui je travaille beaucoup sur ma frustration en ce moment)

Nous arrivons un peu déçus au départ du Orange pour le dernier match en Foursome.
Fatigue de trois jours à Granville et des 700km de voiture, peut être. Une chose est sure, nous avons manqué de lucidité à certains moments importants de ces deux matchs que nous dominions pourtant dès le départ.
Courson, Green 9 Orange et vue générale
Allez, il faut finir avec les honneurs, en avant pour le Foursome. Une formule de jeu très intéressante pour tester son degré d’amitié avec son partenaire. Le Foursome c’est chacun son tour quoiqu’il arrive. Une balle, deux joueurs, il faut donc ne faire qu’un !
Et quand « l’autre un » fait un gros slice juste après votre super drive ou que vous lui envoyez la balle dans le bunker sur un départ de par3 facile, il y a matière à travailler son empathie…
Cerise sur le marteau nous jouons contre notre partenaire de scramble que oui je le sais ce n’est pas du golf, Maïlys qui fait équipe avec Clément avec qui nous avons déjà joué en équipe.

Pour le coup ce sera vraiment entres amis et vraiment pas amical.

Nous prenons l’ascendant immédiatement comme tous nos matchs du jour, le duo fonctionne très bien dans cette formule délicate, nous ratons bien entendu certains coups mais cela ne fait que renforcer la motivation de celui qui doit passer derrière à réaliser un meilleur coup.

Victoire au final 2&1, le 36ème trou nous regarde de façon aguicheuse, finissons la journée en beauté avec une formule pas connue dite de « La Patrouille de France ».

Nous jouons Clément, Seb et moi en scramble que ce n’est pas du golf mais j’m’en fiche finalement  et en même temps !

La preuve !

Et on finit sur un birdie ! 

Et on est sur les rotules !

5 parcours en quatre jours, 800km en voiture, 20h de sommeil cumulé, vais aller faire un gros dodo moi.

Parce qu’il s’en est encore passé des parcours après ça.
Oui je remonte mon retard mais là on est encore que le 28 avril au soir…

Il me reste Ableiges, Rebetz, Vaucouleurs La Rivière, le dolce Chantilly, Saint Aubin et Apremont !

Vaucouleurs, La Rivière
Je pense que je vais faire une synthèse ce sera plus simple.

En plus c’est ce que j’avais prévu, synthèse sur les conséquences du travail avec Franck Lorenzo vera.

Allez zou au boulot !

Et vous avez bien compris que ça ne valait pas le coup de s’inscrire au Match Play Championship l’an prochain…

Puis c’est complet de toute façon, allez à Saint Andrews, ce sera plus simple…

Mais pas en scramble puisqu’on vous dit que ce n’est pas du golf !

Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)