1

BALBIN GOLF OPEN 2014… L’Odyssée dos à la mer…

golf Ploemeur Océan

Nous partîmes 40 Pour Saint Laurent jeudi mais par un prompt renfort, nous vîmes 18 en arrivant au port de Quiberon dimanche.

Oui ça fait moins qu’au début mais c’est fatigant le BGO quand même…
BGO, le Balbin Golf Open.
Une compétition annuelle organisée par Arnaud Balbin, roger Golf et Albert Open.
Vous comprenez le pourquoi du nom.
3 jours, 3 golfs, un classement général en Stabbleford Brut+Net. Un gagnant par jour en brut et en net, un concours de drive et un concours de précision par jour aussi.
Ça fait quelques prix à offrir. Je comprends l’achat d’un break désormais quand on veut organiser des compétitions de golf. Et je comprends maintenant pourquoi sur les tournois que l’on voit à la télévision, ils offrent des sous, c’est moins encombrant !
Golf de Saint Laurent
La région cette année, le Morbihan avec Baden, Ploemeur Océan et Saint Laurent. En prime, excursion à Belle Île en Mer le dimanche pour son célèbre par3 que l’on voit souvent en photo.
Les prévisions météo sont très optimistes, beau temps pendant 4 jours.
Parait il qu’en bord de mer, les conditions changent très vite, on verra bien, le breton est peut être comme le marseillais, il exagère sans doute avec son crédo, « On a la météo la plus instable de France »…
En plus, en ce jeudi midi, il fait doux, le soleil est présent à Baden pour le premier tour.
Chaque tour sera parfaitement organisé, géré à la milliseconde et toujours de la même manière.
Dame Présidente aux commandes, starter de charme, férue des règles et règlements, nous partons confiants à chaque fois vers l’inconnu car peu d’entre nous connaissent les parcours. Elle saura nous rassurer en nous montrant, avec la conviction des gens qui savent, le fairway du trou n°1.
Afin de faire honneur à Hélios, je porte un beau pantalon blanc immaculé, un polo léger d’un rose discret passé les 200m, il fait chaud maintenant, le vent souffle un peu.
13h20, début du BGO, partie de 3, François, bordelais puissant et jovial et moi-même auront l’honneur de partager la partie du Président qui, comme nous donc, connait désormais la direction de jeu.
Petit par4 en descente, démarrage à l’ancienne au fer2, suivi d’un fer9, deux putts, ne soyons pas superstitieux mais commencer par un par c’est toujours rassurant.
Et là, figurez-vous qu’au milieu du par5 qui suit… une goutte…
Puis deux…
Puis plein…
Je sens que ça va se terminer en concours de T-shirt mouillé mais version pantalon puisque la tenue de pluie est bien au sec… à l’hôtel !
Une casquette, un pull léger, on va faire avec les moyens du bord et rester concentré pour tenir la carte car comme vous le savez, le swing est soluble dans l’eau…
Golf de Baden
Le jeu restera solide, +2 au départ du 7, par 4 de 330m sans réelle difficulté mais étroit avec de l’eau et un long bunker sur la gauche, frontière naturelle avec le trou d’à coté.
Allez savoir pourquoi je décide de sortir le driver, ça se termine dans le sable puis au bord de l’eau puis en double bogey. Sur le par4 suivant d’à peine 300m en dogleg droit mais beaucoup d’eau à droite en jeu jusque 170m, allez savoir pourquoi, je prends le fer2, ça part dans l’eau, puis dans le sable puis en triple bogey. +5 en deux trous, zen…
J’en déduis que ma casquette n’est pas étanche finalement et que mon cerveau a pris l’humidité et ne fonctionne plus de façon rationnelle.
Les greens ne sont pas homogènes, la pluie ne tombe pas de façon homogène et le vent, n’en parlons pas, on sent bien que le Président a délégué cette partie de la compétition vu que c’est n’importe quoi.
Le premier tour se finira sans birdie, au bord de la zone éponge, ou tampon, me souviens plus du terme technique. Le dîner remise des prix est à 20h, nous verrons bien à ce moment là le classement général de ce premier tour sans Hélios mais avec Zéphir et Mouyéjuskalos.
Surprise et Magnum de Bourgogne, je finis premier en brut, à deux points du premier en brut+net, cette première manche n’a visiblement avantagé personne.
Demain, les départs se font par ordre décroissant suivant le classement général, premier départ à 11h avec Jean-Edouard notre leader du premier et Philippe avec qui je suis second ex aequo.
Demain, il fera beau selon la météo d’internet pour jouer à Ploemeur Océan, seul parcours que je connais pour l’avoir foulé sous un vent mémorable lors d’un périple de légende il y a quelques années…
Donc, puisqu’il fera beau, je prends le haut de pluie.
Grand bien m’en a pris, les giboulées de mars en mai, on se change 10 fois mais c’est largement plus supportable que la veille. Ploemeur est un parcours moitié links, moitié inland, des greens réguliers et roulants cette fois, beaucoup de trous en aveugle, je crois qu’il y en a 7 avec mire d’alignement.
Dont une mal placée…
Golf Ploemeur Océan
Trou n°8, tout va bien, je suis en +1, deux bogeys, un birdie.
Départ qui monte, on ne voit pas la suite sinon la mire, le dessin sur la carte montre un léger dogleg gauche, visiblement de l’eau devant le green. Plus de 360m, cela semble large, driver.
Sur la gauche de la mire, léger effet gauche droite, j’imagine que tout va donc bien. Et non. On cherche, je cours faire une balle provisoire, ma balle a été retrouvée finalement par mes compagnons de jeu. Un recovery essoufflé suivi d’une balle dans l’eau, me voila avec un triple.
Je n’aime pas les mires…
Amélioration du contrôle par rapport à hier, je prends le par5 suivant de 440m en deux coups, drive et fer3, birdie facile. +3 à l’aller avec ce triple agaçant. Le retour sera plus délicat, des régulations manquées, putting plus incertain, mauvais choix tactiques, +6 au départ du 16, petit par4 en dogleg très serré à gauche. On peut survoler facilement. Je perds donc une balle. J’y retourne au fer2, je suis au fer7, ficelle de 10m au putting pour sauver le bogey. Mais le birdie au 18 me laisse avec une belle carte de +6 total.
Golf Ploemeur Océan
À nouveau premier en brut à la remise des prix du dîner, je passe en tête au classement général avec 11 points d’avance sur le second, derrière les écarts se creusent vite.
Il suffit de ne pas faire de catastrophe à Saint Laurent demain et tout ira bien.
Premier départ à nouveau, il est 9h, je partage la partie avec le second, Olivier, adversaire dangereux qui aime les birdies. Notre starter de charme est fidèle au poste, le premier trou est droit et court, son travail s’en trouve donc simplifié mais elle le fait quand même avec application et dévouement.
Saint Laurent est un parcours réputé technique, bordé d’arbres pas centenaires mais nombreux. Deux par4 longs mais l’ensemble reste finalement court et tournant. La sagesse commanderait des départs au fer, surtout avec mon avance.
Malheureusement, l’absence de pluie se faisant ressentir, on se sent offensif, on veut montrer ses biscotos au premier des poursuivants et on en met partout au driver. Le lobwedge sera mon ami pendant tout l’aller pour coller au score, +5 au départ du 10, vu le vent et les arbres, cela aurait pu être pire.
golf Saint Laurent
Par contre le retour…
5 doubles…
J’ai du perdre mon cerveau en forêt en cherchant une balle. +13 au retour et encore, Olivier est un aigle des sous-bois, sans lui je perdais 5 balles de plus…
+18 au final, driver en slice, putting atroce, fer aléatoire, le jeu s’est totalement décomposé.
Je le suis aussi. Olivier n’a pas fait mieux, il a aussi subi le parcours et le vent. Reste à voir ce qui est arrivé aux autres poursuivants qui désormais, vu ma carte, ont toutes leurs chances…
Les scores ne sont pas fabuleux pour les trois parties qui arrivent, j’essaye de faire mes comptes, le bordelais costaud mais souriant a mieux réussi que les autres, en faisant des calculs au pire, je devrais avoir encore deux points d’avance.
On tente de rester zen, une douche relaxante, des retrouvailles avec Jean Marc alias « Superlent », grand ami breton, puits de science golfique qui a fait un grand détour pour une petite heure parmi nous avant d’aller reconnaître les greens de Pleneuf.
Golf Ploemeur Océan
Nous sommes 35 joueurs en tout.
La remise des prix finale commence avec le 35èmeet tout le monde aura droit à un prix…
Et oui, fallait venir !
Les joueuses et les joueurs défilent. Je cherche le regard du Président mais l’homme, habitué de ces moments de grande tension, reste de marbre et rien ne transpire, même pas sous les aisselles.  Je tente de rester zen jusqu’à l’annonce du Top5.
Je ne souffle qu’en entendant le nom de François le bordelais à la seconde position, mes calculs sont mauvais, il me restait 5 points d’avance malgré la bérézina forestière…
Le moral était ruiné à la fin du 18, j’ai les bras plein de Ruinart à la fin du 19, tout va pour le mieux !
Golf de Ploemeur Océan
On peut aller souffler et faire le 9 trous en scramble pour se détendre après avoir dit au revoir à un premier flot qui ne finira pas le week end breton. Pour certains le route est très longue et demain, nous finirons tard puisque nous partons de bon matin pour le golf de Belle Île en Mer et son par3 qui commence d’un coté de la falaise pour finir loin sur l’autre coté.
Dimanche justement, 7h45, valises dans la voiture, beau temps assuré garanti validé, pantalon blanc et polo coloré, c’est parti.
Entrainement putting sur le bateau car nous sommes consciencieux, le timing est serré et nous n’aurons sans doute pas le temps de nous entrainer une fois arrivés.
Traverser une ville touristique à la sortie du bateau avec un pantalon blanc et un polo vif, ça c’est fait.
Et nous voila sur place.
Vent léger, soleil bien présent, nous sommes à un bout de l’île, juste le golf et nous…
Golf Belle Île en Mer
14 trous seulement, les greens sont rustiques, on a bien fait de s’entrainer sur la taule du bateau…
Mais on vient ici pour le décor, pour jouer au bord des falaises, du golf brut, rugueux, mais magique.
On vient surtout pour jouer le trou n°2, celui de la carte postale.
Golf Belle Île en Mer, Trou 2, si au bout il y a un drapeau !

Oui la carte postale est une vieille invention qui en son temps, comme Facebook aujourd’hui, permettait d’envoyer des statuts avec image mais par la poste…

Golf Belle Île en Mer
Donc séance carte postale !
Golf Belle Île en Mer
Golf Belle Île en Mer
Golf Belle Île en Mer
Pour conclure (oui dame Présidente, on arrive à la fin) je voulais remercier chaleureusement Arnaud Balbin pour sa disponibilité de tous les instants, son organisation sans faille et sa bonne humeur en béton tout cela malgré un problème physique très handicapant, figurez vous que notre Président est trop souple.
Dame Présidente bien entendu pour sa gentillesse et son professionnalisme en tant qu’hôtesse-organisatrice bénévole. 
Une spéciale dédicace à Michel notre capitaine vénéré qui a découvert sur le golf de Belle Île que finalement il pouvait être trop long au driver…
Et un énorme merci à toutes celles et tous ceux qui sont venus ajouter les rires, les coups magiques et les coups mémorables de ce BGO Breton qui était mon premier mais qui ne sera surement pas le dernier !
Sur ce, entrainement, reprise des cours et des compétitions, il y a des objectifs à atteindre !
Commentez avec Facebook

One Comment

  1. Bravo !
    Fais gaffe néanmoins, une balle provisoire ne peut être jouée qu'avant l'action de marcher vers l'avant pour aller vers la première balle jouée (quitter l'aire de départ par exemple sur un départ). Si tu retournes sur tes pas pour jouer une balle, cette deuxième balle devient automatiquement la balle en jeu, quand bien même on retrouverait la première.
    Bises. Claire

Ne jamais hésiter à commenter :)