0

MIZUNO DAY À SAINT MARC…

Golf de Saint Marc

Bien que j’use d’une discrétion sans faille concernant mes goûts en matière de matériel, il est possible néanmoins que vous ayez remarqué que mes préférences penchaient légèrement en faveur de Mizuno.

Certes je le concède bien volontiers.

Alors, quand le Journal du Golf, par l’intermédiaire de Jean-Arnaud, m’a invité à participer à une journée organisée par la firme des forgerons japonais, autant vous dire que je n’ai pas caché ma joie.
Elle s’est déroulée lundi dernier, juste après la superbe démonstration des européens en Ryder Cup, rendez-vous au golf de Saint Marc à 7h30.
Arriver sur un golf de nuit et sous la pluie, une première cette année, sensation étrange…
Au programme, compétition en scramble à 3 le matin, déjeuner et présentation du nouveau matériel l’après-midi.
Comme ça je vais pouvoir tester les fameux MPH5.
Ah bah non, je les ai déjà.
Moi impatient, non pas du tout…
Départ de la compétition en shot-gun à 8h45, toute l’équipe Mizuno est là avant l’aube pour gérer la logistique, direction le petit déjeuner au restaurant avant l’échauffement.
Golf de Saint Marc  
Oui, un restaurant, à Saint Marc…
Si vous connaissez Saint Marc depuis longtemps, vous savez combien il a été difficile pour ce golf d’avoir un Clubhouse digne de ce nom. Aujourd’hui c’est chose faite et même très bien faite !
Et ce n’est pas la seule chose devenue bien sur ce golf.
Mais revenons aux prémices de l’aube et son soleil qui, comme dit le poète,  darde ses rayons « qu’on voit pas à cause qu’il pleut » comme dit mon voisin.
le héron du Golf de Saint Marc
Les invités arrivent, les principales enseignes des magasins de golf, personnalités du monde sportif passionnées de golf, représentants du Golf National, invités de marque de la marque et enfin joueuses professionnelles Mizuno qui ont fait le déplacement avant d’aller jouer l’Open de France qui commence jeudi sur le golf de Chantaco.
Oui ça fait un détour quand même…
Il fait jour, il fait bon, la pluie est un point de détail, direction le trou n°11 pour le départ en compagnie de Marc et Jean-Louis.
Marc fait partie du quatuor qui a remporté le M4C² cette année, index inférieur à 2 et Jean-Marie avec un index de 12 qui n’est autre que l’heureux papa de deux lanceurs de missiles sol/sol, Franck et Cédric, les professeurs de Saint Marc.
J’ai la carte de score, 3 coups rendus en tout.
Heureusement que l’Amen Corner ici ne fait que 3 trous justement sinon on risque de vite être à court…
Golf de Saint Marc
Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Saint Marc, le 11 est un par4 dont le fairway est composé à 72.3% d’eau. Il est préférable, de bon matin, d’envoyer sa première balle au-delà de 208.25m et en ligne droite de préférence si on veut éviter tout surcroît d’humidité au niveau du lie suivant…
Une douce mélodie en Fa bémol, sans doute de la corne de brume ou un klaxon mal réglé (pas sur mais je ne suis pas mélomane) retentit, il est l’heure d’éviter la noyade par projection balistique.
Mizuno nous a offert quelques balles de différents modèles à notre arrivée, mais aucune ne pouvant flotter, j’attaque à la JPX plein d’espoir et de retard de poignet. Ça passe. Ce qui après coup est une excellente nouvelle puisqu’au final elle sera la seule des trois à être passée.
Qu’à cela ne tienne, il reste un 104.53m (environ, on ne va non plus chipoter) à jouer, Papa Jean-Louis nous la fait à l’écossaise et finit à 3m du drapeau, putt en montée, la classe. Et un birdie, un !
Golf de Saint Marc
Petit intermède d’importance concernant le parcours.
Le restaurant (j’y viens au parcours, je fais une transition préparatoire) est enfin arrivé, tout beau tout neuf et bien le parcours l’est aussi en quelques sorte (vous voyez bien que j’y allais) !
L’ensemble des participants, joueuses professionnelles incluses, a été bluffé par la qualité du parcours et plus particulièrement des greens.
Tendres à la retombée, très roulants putter en main et surtout très réguliers !
Vous lisez une ligne, la balle la suivra après coup sans problème, si vous êtes gentil avec elle bien sur (la balle hein, pas la ligne)…
Un vrai bonheur !
Golf de Saint Marc
Un golf de cette qualité à deux pas de Paris et à ce prix-là, si vous ne connaissez pas, allez y dès que possible, vous ne pourrez qu’apprécier la promenade !
Et si vous appelez de ma part, et bien vous aurez le même prix que si vous appelez sans rien préciser, profitez de cette offre au plus vite!
De toute façon, en semaine, quand l’accueil vous donnera le prix, vous croirez quand même qu’il y a une réduction…
Fin de l’intermède (mais allez-y, vous ne le regretterez pas.)
Alors j’en étais où, ah oui, birdie collégial !
Les départs sont mélangés entre back tee (un par5 de 534m) et boules rouges (un par3 de 82m), cela donne un parcours assez original et varié, on s’amuse bien malgré la pluie qui, voyant que cela ne déprime personne, finit par cesser avant la mi-parcours.
Golf de Saint Marc
Les birdies viennent de temps en temps, tout le monde y met du sien, Marc me relaiera sur les mises en jeu ratées avec quelques gros drives qui raccourciront fort agréablement certains trous et sa précision avec les fers fera des merveilles. Jean Louis nous apportera des putts bien sentis. On se retrouve au final avec 10 pars et 8 birdies, dont un sur le 14, carte très propre et sans rature !
Je me répète mais rentrer des birdies avec des greens pareils, c’est plus simple et tellement agréable !
Il est temps désormais d’aller étrenner le restaurant en attendant la remise des prix.
Restaurant du Golf de Saint Marc  
L’endroit est flambant neuf, les viandes sont flambées en prime.
Les agapes (j’ai obligation de mettre un mot ancien minimum par article) terminées nous nous retrouvons tous sur la grande terrasse du restaurant qui surplombe le parcours pour la remise des prix.
Ce sont les frères Arcivaux, professeurs à Saint Marc de leur état, qui trusteront les deux premières places avec leurs équipes. Nous finissons juste derrière, première équipe totalement amateur avec Papa Arcivaux avec nous. Que voulez-vous, les enfants ne respectent plus leurs parents de nos jours…
Golf de Saint Marc, la famille Arcivaux
Jérémie, le maître de cérémonie de cette journée, profite de la remise des prix pour remercier Ariane Provot et Lucie André, les deux joueuses Mizuno qu’Air France n’a pas empêché de venir, pour leur présence et l’aide sur le parcours qu’elles ont apporté à toutes les équipes en jouant un trou au moins avec chacune d’entre elles.
Lucie nous aura bien aidés à assurer le trou 9, départ reculé à 217m pour ce par3 !
Ariane Provot
Lucie André
La journée n’est pas finie, direction le practice pour tester les nouveautés !
Je vais tester leurs nouveaux wedges MPT5, une grande combinaison de lofts et de bounces permet de trouver topon à son pied. Toujours un toucher très doux et agréable mais je serai sage, mes MPR12 sont encore en bon état de fonctionnement.
Agréablement étonné par le driver JPX850 monté sur un shaft Fujikura stiff du même poids que mon NVRIP. Sa couleur bleue assez « flashy » surprend un peu au départ mais n’est pas désagréable à l’usage. Beaucoup de réglages possibles et la balle sort bien !
Mais je serai sage et raisonnable !
Antoine Kambouaré
Roger m’aidera à ne pas céder à la tentation, il veut retourner sur le parcours !
Avec Antoine Kambouaré, Olivier Girault que l’on ne présente plus aux fans de football et de hand-ball, Roger et en prime, Franck et Cédric Arcivaux, nous voilà tous les 6 au départ du 1.
Ma première partie en 6BMB !
Olivier Girault

Inutile de vous dire que les deux pros ont fait le spectacle, je ne retiendrais qu’un trou marquant, le 8, ce par5 qui sert aux concours de drive. Départ blanc, Cédric a joué son GW après un drive monstrueux pour prendre le green en deux…
Ça rend humble…
Pour l’anecdote, nous ne ferons que l’aller, en 1h45 à 6. Comme quoi le jeu lent, on peut lutter facilement contre !
De retour au restaurant pour le « dixième » trou, tout le monde est parti, plus de panneaux bleus et blancs sur le practice.
Équipe Mizuno à Saint Marc
Équipe Mizuno à Saint Marc  


Alors je profite de cette tribune pour remercier chaleureusement toute l’équipe Mizuno c’est-à-dire Capucine, Émeline, Adrien, Jérôme, Clément, Morgan, Guillaume et Jérémie pour cette belle journée organisée magnifiquement sur le golf de Saint Marc qui mérite vraiment d’être découvert ou redécouvert !
Sur ce on va aller s’entrainer un peu car ce weekend, compétitions sur l’Aigle et à Rebetz !
Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)