2

DARWIN ET LE GOLF…


Nous avons tous fait plusieurs compétitions sur un même golf.

Plus on y joue, plus les souvenirs qui s’y rattachent se mélangent, les bons comme les mauvais.
Notre gentil cerveau (ou que le mien, on verra ce que vous en pensez) garde bien sur le disque dur les mauvais coups et range dans un coin au fond genre on y va jamais, les bons coups.

Parait-il qu’il fait ça pour nous protéger. Accumuler le souvenir des dangers vécus aiderait à les éviter à l’avenir.
Un peu comme un vaccin, on t’injecte du double-bogey et ensuite t’en fais plus.
Mais bien sûr…
Normalement ça fonctionne puisque durant la grande époque du silex, des cavernes et des tigres à dents de sabre, (oui j’ai lu tout Rahan et je ne comprends pas que le dictionnaire de Word n’ait même pas Rahan dans sa bibliothèque de noms propres et me souligne une faute d’orthographe !) ça marchait vachement bien. 
à cette époque, mieux valait éviter les roughs…
Dès qu’un gars se faisait bouffer par un de ces chatons sur-dentés, les autres gars de la tribu délimitaient la zone avec des pierres blanches, ce qui signifiait « Surtout ne pas y aller !»

Je le sais puisque mon pro m’a dit que c’est l’explication historique du hors-limite au golf. Je vous livre gracieusement cette définition afin que vous aussi vous puissiez briller lors du prochain colloque d’anthropologues.
Depuis cette sombre époque, sans TF1 et les bouchons sur le périph c’est vous dire à quel point c’était sombre, nous avons grandement évolué. Nous avons appris après des siècles de recherche qu’en tant que propriétaire de notre cerveau, nous avions le droit de le programmer nous-même. Si, si, ne laissez pas les publicitaires vous faire croire que c’est leur boulot…
Donc, puisque c’est mon cerveau, je vais effacer tous les mauvais scores de chaque trou et ne garder que les meilleurs dans mon disque dur.
Après l’Homo Sapiens, puis l’Homo Televisus Vulgaris,  bienvenu à l’Homo Eclecticus Evolutis !
Que fait l’Homo Eclecticus Evolutis avec les heures gagnées à ne plus regarder la télé ?
Du golf, des compétitions et il compare en « eclectisant » comme un dingue…
Oui mon blog ne se nomme pas : Golf, du Rêve à la Téléréalité, mais plutôt l’inverse.
C’est donc ainsi que j’ai occupé mes jours en tant qu’heureux bipède d’extérieur sans matou trop denté planqué dans les sous-bois.
Plein de compétitions et plein de scores à comparer en ne gardant que le meilleur score trou par trou.
Résultat des calculs sur les 3 golfs les plus joués en compétition départ blanc :

Villennes : -15
Rebetz : -5
Albatros : -5
Aucun bogey. Aucun eagle non plus d’ailleurs…
Quelles conclusions puis-je en tirer.
Ce sont mes scores, je les ai fait, je peux les refaire.
Théoriquement, je suis capable de faire -5 à Rebetz (par exemple) puisque en cumulant mes meilleurs scores, c’est ce que j’obtiens.
J’ai obtenu ce score en cumulant des compétitions dont certaines remontent à plus de deux ans, entre temps ma technique s’est améliorée. Conclusion, si je n’y arrive pas, c’est bien que la vérité est ailleurs.
Dans le cerveau qu’est dedans la tête qui ferait mieux de reproduire les bons coups à chaque fois plutôt de passer son temps à ressasser les fautes pour ma survie !
La dernière fois que j’ai fait une socket, j’ai vu un chevreuil mort de rire mais un Tyrannosaure affamé, jamais !
Fort de cette théorie, je m’en vais le cœur léger et le sac aussi, puisque j’ai retiré le fusil à pompe qui devait me protéger des Velociraptors en cas de gratte, le cœur léger disais-je vers Rebetz dès lundi matin avec comme objectif de forcer le trouillard la haut à se rappeler qu’une fois au moins, à chaque trou, j’ai su enchaîner, plusieurs fois de suite, une bonne routine, une bonne stratégie, le bon choix de club et le bon swing !
Enfin si y’a une fois j’ai fait un gros topon au fer9 sur un par3, ça a tapé le mât et j’ai eu birdie donné, le premier trou en un n’était pas loin.
Mais ce n’est arrivé qu’une seule fois.
Et même pas à Rebetz en plus…
Et vous votre parcours le plus joué, vous avez fait combien en tant qu’Homo Eclecticus Evolutis ?
Commentez avec Facebook

2 Comments

  1. Grosse erreur d'enlever le fusil à pompe de ton sac. Grâce au mien j'ai plus perdu un match play depuis 2 ans!

Ne jamais hésiter à commenter :)