LA VIE EST UN SCRAMBLE À DEUX…

Quelques péripéties ces derniers temps !

Le blog qui disparait de Google parce que visiblement Google se fiche des blogs hébergés dans sa propre application blog !groom-funny

Me voici donc chez Monsieur et Madame WordPress pour continuer à vous conter ma quête, que dis-je ma croisade, voir même, allons-y franchement, mon graal.

 

Depuis un mois donc, point d’article mais pas mal de parcours quand même.

Rebetz plusieurs fois, la Chouette qui a ouvert à nouveau et permet à tout masochiste de vivre ses fantasmes de frustration au grand air et à petit prix, Montgriffon où, encore une fois j’ai oublié de faire des photos, Courson et son implacable franchise et le splendide Prieuré.

Sans oublier la Chouette à nouveau mais dans une partie de 6, juste après plusieurs combats, déguisé en sumotori gonflable sous le prétexte fallacieux que ce jour-là, on enterrait ma vie de garçon, preuve irréfutable que ma puberté était finie et qu’enfin j’allais accéder à la sagesse de l’homme bientôt marié.

Oui, en tant que golfeur j’ai trouvé la femme idéale, une psychologue.

cintre-du-golfeur-design

Je lui parle de ma passion depuis des années et elle, de son côté, se demande si elle ne va pas faire un doctorat portant sur le sujet délicat des névroses lourdes chez le sportif post-adolescent.

Le couple parfait.

En langage golfique, nous allons faire une partie de scramble pendant quelques années. Apportant chacun nos meilleurs swings sur le grand parcours de la vie à deux.

N’hésitant pas à prendre la balle de l’autre quand la sienne part dans les bunkers du manque de communication voir dans les obstacles d’eau du non-dit empoisonnant.

Nous aurons la chance de repartir sur de bonnes bases quand nos balles respectives se seront toutes deux échouées dans les hors-limites de l’obstination du c’est moi qui ai raison.

Nous aurons l’humilité de choisir la meilleure balle quand tous deux nous aurons touché le fairway de la bonne initiative.

Et à la fin de chacun des parcours qui nous attendra, nous constaterons que nous avons gagné à deux et qu’au final il n’y en a pas un qui a apporté plus que l’autre.

Ceci pour vous dire aussi, et croyez bien que j’en suis désolé d’avance, que dans la vie il y a certaines priorités.

Et en ce moment, plus que le blog, il y a un mariage à finir d’organiser parce que l’air de rien, c’est dans quelques petits jours désormais.

img_Maries-jouant-au-golf_Edis-JURCYS_ref~PHD0583_mode~zoom

Et ensuite on change de clubhouse, enfin on déménage quoi…

Donc, je vais laisser de côté l’écriture quelques petites semaines, le temps de passer au stade tant attendu de la sagesse de l’homme marié et de trouver à quel endroit de la maison nous allons mettre la pièce Golf du névrosé stakhanoviste obsessionnel que je suis paraît-il.

Je vais aussi pendant ce temps, redonner au nouveau blog la même configuration que l’ancien et là il y a du boulot parce que niveau informatique, même en net je n’arrive jamais à la zone tampon…

Je vais aussi préparer mon grand chantier YouTube car j’ai toute une série d’interviews de nos pros français préférés à réaliser sur le thème « du premier club touché au premier parcours en professionnel »

D’ailleurs dans peu de temps je vais publier une vidéo sur les travaux au Golf National, l’Albatros est en train de devenir un parcours de légende !

golfwedding-e1400193915900

Sans oublier la reprise des cours avec Franck, le gros travail de la période d’hiver et 2016 qui sera la première année pleine des Grands Prix étant donné que l’air de rien, j’en suis à 7.1 d’index.

À très vite donc !

Commentez avec Facebook