0

RYDER CUP 2016, ON A PRIS CHER QUAND MÊME…

Nombreux sont les passionnés qui, dimanche soir, se sont assez rapidement dits, ce soir je vais pouvoir me coucher tôt finalement.

Parce que niveau suspens et espoir, l’Europe n’était pas vraiment au rendez-vous cette année.

Que fait un supporter en cas de victoire de son équipe ?

«  On est les meilleurs, je n’en ai jamais douté ! »

Que fait un supporter en cas de défaite ?

« Truc et bidule ont été nuls, il aurait jamais fallu les sélectionner ! »

« Et le sélectionneur, en dessous de tout ! »

« Et machin qui a raté ses mises en jeu une fois sur deux, même moi j’aurais fait mieux ! »

Bref, vous l’avez compris, quand tout va bien c’est normal et quand on perd, il faut un responsable ou plusieurs à brûler sur le bûcher.

La Ryder Cup est une des plus vieilles compétitions du monde, la première a eu lieu en 1927.

ryder-cup-winners-1927

Celle de 2016 se joue sur le même format depuis 1979.

28 points à se partager, 16 matchs en double (8 en Foursome et 8 en 4 balles) et 12 matchs en simple. Victoire 1 point, égalité ½ point.

Le premier à 14.5 points a gagné, mais si le score est de 14 à 14, la Ryder Cup reste chez l’équipe tenante du titre.

Disons pour être plus précis depuis 1979 quand l’équipe d’Europe comptait les joueurs de toute l’Europe et pas seulement la Grande Bretagne. Merci à Jack Nicklaus pour avoir proposé cette modification.

Et en Match Play, on le sait, ce petit point aux grandes conséquences peut se gagner sur le dernier putt du dernier trou. Imaginez que lors d’une Ryder Cup cela arrive… 28 fois avec 28 virgules…

Le mode de sélection a un peu plus évolué au fil des années.

Pour l’Europe, il y a 9 qualifiés grâce à un système de points comptabilisés sur l’année précédant la compétition, les 3 autres joueurs sont choisis par le capitaine.

Pour plus de précision, voici un lien très clair sur le sujet :

http://fr.rydercup.com/news-media/europe/how-european-and-american-teams-are-picked-ryder-cup

Et pour l’histoire de cette merveilleuse compétition, je ne saurais trop vous conseiller d’aller jeter un œil sur le blog exemplaire de l’ami Lionel :

http://petiteballeblanche.com/2016/09/13/il-etait-trois-fois-la-ryder-cup/

 

On peut critiquer tel ou tel joueur ou le capitaine pour ses choix en cas de défaite, la critique est un sport national.

Quelques constats néanmoins vis-à-vis du mode de sélection.

Premièrement, il n’est pris en compte que les résultats sur une année. Les points sont attribués de la façon suivante, 1€ gagné égale 1 point.

Une seule victoire en majeur peut donc rapporter bien plus que trois petites victoires sur le tour Européen.

nintchdbpict000271627911-e1475452040458

Un joueur ayant eu 4 jours sur un nuage au moment d’un majeur mais faire une saison relativement moyenne par ailleurs pourrait donc se retrouver automatiquement qualifié en Ryder Cup.

Un joueur ayant fait d’excellents résultats lors des compétitions de Match-Play sur les deux ans pourrait ne pas avoir assez de points pour être qualifié automatiquement.

Un joueur n’ayant jamais brillé en compétition Match Play pourrait être qualifié automatiquement grâce à de bonnes places sur l’année lors des compétitions de Stroke Play.

Un quart de l’équipe est choisi par le capitaine, trois joueurs sur douze.

Il y a le pari sur le Rookie flamboyant du moment, le choix rassurant du vétéran aguerri ou le désir de faire jouer un ami qui n’a pas eu les meilleurs résultats possibles mais a déjà fait ses preuves en Ryder Cup.

Corneille a sans doute été golfeur, cruels dilemmes…

Je me suis posé une question un peu après la claque d’Hazeltine. Quel mode de sélection nous assurerait d’avoir les 12 joueurs les plus en forme, les plus affamés de victoire ?

images

Je vous soumets mes réflexions, j’espère que cela donnera un sujet de discussion constructif entre nous, je ne pense pas avoir la solution miracle, loin de là mais je pense que le système de sélection actuel peut être amélioré.

Déjà, il faut savoir que l’Europe et les Etats Unis n’ont pas la même méthode.

Les américains, c’est 8 joueurs sélectionnés aux points avec un mode de calcul différent de l’Europe et 4 joueurs par le capitaine.

Pour les propositions  sur la base d’un euro gagné en compétition égale un point au classement Ryder Cup

Que le calcul des points se fasse sur les deux années et non sur une seule.

Que les points gagnés en compétition de Match Play comptent double dès que le joueur a passé les quarts de finale.

Une victoire en majeur accorderait 1 point pour 3 euros gagnés seulement mais ces points seraient doublés si le joueur remporte deux majeurs au moins sur la période.

Les points seraient doublés si le joueur remporte au moins 2 épreuves sanctionnés strictement sur le Tour Européen hors majeur sur l’année précédant la Ryder Cup.

Sur les douze joueurs, seulement 8 seraient qualifiés grâce au système de points.

Pour les 4 autres joueurs.

thomas-pieters2

Selon le système de points et ne faisant pas partie des 8 sélectionnés, le meilleur Rookie, j’entends par là un joueur entré sur le Tour Européen pour sa première année la saison qui suit la Ryder Cup précédente.

Pourquoi ?

On le voit à chaque Ryder Cup, les Rookies ont une motivation féroce de vouloir prouver leur compétence

Un joueur sélectionné par vote par les joueurs amateurs européens. Pourront voter les joueurs licenciés sur les deux années précédant l’épreuve dans les pays où sont sélectionnés les joueurs de l’équipe Europe.

Le vote, une seule voix par licencié, aura lieu le lendemain de la dernière compétition qualificative, par exemple en 2016 il s’agissait du tournoi « Made in Danemark »

Pourquoi ?

Une plus grande implication des supporters est toujours une bonne chose.

Et enfin, le capitaine aura deux Wild Cards.

Pourquoi ?

C’est une énorme responsabilité, deux choix me paraissent déjà un assez grand dilemme.

Voilà pour mes humbles réflexions sur la question, je serai heureux de lire les vôtres.

C’est à vous !

Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)